Welcome POLE NORD

Les Incontournables du pôle Nord

Embarquer pour une croisière au pôle Nord, c’est entrer dans la légende de l’exploration polaire, vivre une expérience de navigation unique au monde, et repousser les limites du monde connu. Au fil d’une lente progression au cœur des glaces de l’océan Arctique pour rejoindre ce point mythique, se dévoile l’immensité de la banquise dérivante, aux reliefs et reflets sans cesse changeants, habitée par une faune exceptionnelle.


En savoir plus
Les Incontournables du pôle Nord

Tout savoir sur le pôle Nord

Dans la course à l’exploration, le pôle Nord est longtemps resté inatteignable, malgré de nombreuses tentatives. Si Amundsen fut le premier à arriver à pied jusqu’au pôle Sud en 1911, il faudra attendre 1925-1926 pour qu’il survole le pôle Nord en dirigeable ! Rejoindre à la marche ou en bateau ce point mythique furent des exploits réalisés que bien plus tard… Retour sur plus de 400 ans d’histoire.


En savoir plus
Tout savoir sur le pôle Nord

Les Incontournables du pôle Nord

Embarquer pour une croisière au pôle Nord, c’est entrer dans la légende de l’exploration polaire, vivre une expérience de navigation unique au monde, et repousser les limites du monde connu. Au fil d’une lente progression au cœur des glaces de l’océan Arctique pour rejoindre ce point mythique, se dévoile l’immensité de la banquise dérivante, aux reliefs et reflets sans cesse changeants, habitée par une faune exceptionnelle.

Progresser lentement au coeur des glaces

Progresser lentement au coeur des glaces

Naviguer au-delà du cercle polaire, à travers l’océan glacial arctique, c’est composer avec un environnement fragile en constante évolution. Trouver le chemin idéal, se faufiler dans les chenaux naturellement ouverts dans la glace, caresser les plaques de banquise… Profonde humilité, respect et recherche constante des routes les plus économes en énergie et les plus sûres priment face aux forces naturelles lors d’une croisière au pôle Nord. Une stratégie de navigation fascinante à observer et à partager avec le Commandant et les membres d’équipage.

Observer une faune riche

Observer une faune riche

Si le pôle Nord est considéré au niveau climatique comme un désert de glace car les précipitations y sont très basses, cet écosystème abrite pourtant une faune exceptionnelle, inféodée à la banquise. Une croisière entre le Spitzberg et le pôle Nord, offre de magnifiques moments d’observation de ces espèces fascinantes et emblématiques : ours polaires, renards arctiques, rennes du Svalbard, sternes arctiques, phoques, morses, baleines.

Évoluer en kayak entre banquise et icebergs

Évoluer en kayak entre banquise et icebergs

Adopter les modes de vie millénaires des communautés arctiques pour écouter vibrer le cœur de l’immensité boréale est un rêve d’évasion absolu. Embarcation ancestrale, le kayak, inventé par les Inuits il y 4 000 ans, est le meilleur moyen de se laisser envoûter par le silence étourdissant du pôle Nord, en glissant délicatement entre les floes de banquise sur un miroir indigo pour approcher un phoque barbu ou un iceberg aux reflets cristallins. Initialement utilisé pour la chasse et la pêche, faire du kayak en Arctique est aujourd’hui synonyme de contemplation et de véritable connexion avec le fascinant Grand Nord.

Participer à l’avancée de la recherche polaire

Participer à l’avancée de la recherche polaire

Unique navire français de classe polaire PC2, Le Commandant Charcot est équipé de laboratoires de recherche polaire pour apporter un soutien inédit à la recherche académique en accueillant à bord des scientifiques. S’initier ou approfondir ses connaissances sur le monde polaire lors de conférences passionnantes ou encore participer à des expériences (prélèvements de données météo, glace, eau, etc.) utiles à l'avancée de la recherche internationale décuplent le frisson de l’aventure d’une croisière au pôle Nord.

Atteindre le mythique pôle Nord géographique

Atteindre le mythique pôle Nord géographique

L’objectif ultime d’une odyssée arctique : accéder au pôle Nord géographique, à 90° de latitude Nord. Sa force d’attraction est puissante, mais les conditions polaires extrêmes représentent un obstacle que seuls les plus humbles et les plus déterminés des explorateurs réussirent à surmonter. Dériver sur la banquise vierge et immaculée et partir à la recherche de la position exacte de ce point mythique une fois arrivé au cœur de cet océan de glace, est une expérience inouïe : le graal d’une croisière au pôle Nord.

Tout savoir sur le pôle Nord

Dans la course à l’exploration, le pôle Nord est longtemps resté inatteignable, malgré de nombreuses tentatives. Si Amundsen fut le premier à arriver à pied jusqu’au pôle Sud en 1911, il faudra attendre 1925-1926 pour qu’il survole le pôle Nord en dirigeable ! Rejoindre à la marche ou en bateau ce point mythique furent des exploits réalisés que bien plus tard… Retour sur plus de 400 ans d’histoire.

Une épopée historique et internationale

1596 : Willem Barentsz et son expédition néerlandaise sont les premiers à atteindre la latitude record de 79°49’ Nord.
1895 : Grâce au Fram, disposant d'une coque révolutionnaire résistant à l'emprise des glaces, le Norvégien Nansen est le premier à s'approcher à pied du pôle Nord et atteindre 86° de latitude Nord
1908-1909 : Les Américains Peary, Henson et Cook revendiquent chacun avoir atteint le pôle Nord, des exploits controversés par le manque de preuves tangibles.
1925-1926 : Amundsen, Ellsworth et Nobile sont les premiers à atteindre le pôle Nord, à bord d'un ballon dirigeable.
1937 : Le Soviétique Papanine atterrit en avion au pôle Nord.
1958 : Le premier sous-marin à atteindre le pôle Nord est américain : USS Nautilus
1968-1969 : Le pôle Nord est atteint pour la première fois en motoneige par l'Américain Ralph Plaisted en 1968, puis l'année suivante à pied avec des traîneaux à chiens par le Britannique Wally Herbert.
1977 : Arktika est le premier brise-glace soviétique à rejoindre le pôle Nord pendant l'été arctique.
1978 : Le Japonais Uemura est le premier à atteindre le pôle Nord en solitaire, régulièrement ravitaillé par un avion qui lui parachute des vivres.
1986 : Le Français Jean-Louis Étienne atteint pour la première fois le pôle Nord en solitaire, à ski et traîneau. La même année, l'Américaine Ann Bancroft est la première femme à l'atteindre lors d'une expédition sans ravitaillement.
2021 : Avec l’arrivée du Commandant Charcot, le seul navire à passagers doté d’une coque de classe PC2, PONANT devient la première compagnie de croisière de luxe capable de proposer des expéditions jusqu’au pôle Nord.

Le pôle Nord en chiffres

À la verticale du pôle, l'océan atteint une profondeur de 4 261 mètres. La température du pôle Nord peut varier entre −43 °C et 0 °C. En hiver, la température peut varier de −43 à −26 °C, tandis que la température moyenne en été oscille autour du point de congélation, 0 °C.
Au solstice d'été, le point culminant du Soleil se situe à 23,4368° d'élévation. Comme il n'y a pas de présence humaine permanente au pôle Nord, il n'y a pas d'heure ni de fuseau horaire officiellement attribué à cette région, mais la convention veut que l'on utilise le fuseau UTC+0.

Welcome PASSAGE NORD EST

Les Incontournables

De la Norvège à l’Alaska, en passant les archipels de Sibérie et le détroit de Béring, naviguer le long des rivages recouverts de taïga, de toundra, de banquise, de glaciers et de fjords du passage du Nord-Est est un voyage en Arctique surprenant. Une expédition entre reliefs volcaniques, déserts polaires et étendues sibériennes, ponctuée de rencontres inoubliables avec les communautés locales et une faune extrêmement riche : ours polaires, morses, phoques, oiseaux marins, renards polaires, lemmings, rennes.


En savoir plus
 Les Incontournables

Tout savoir sur le Passage du Nord-Est

Le passage du Nord-Est, ou route maritime du Nord, est une voie stratégique pour relier l’Europe au nord de l’Asie. Les premières tentatives pour le franchir remontent au XVIè siècle, et l’épopée de sa traversée est elle aussi marquée par les exploits d’Amundsen...


En savoir plus
Tout savoir sur le Passage du Nord-Est

Les Incontournables du passage du Nord-Est

De la Norvège à l’Alaska, en passant les archipels de Sibérie et le détroit de Béring, naviguer le long des rivages recouverts de taïga, de toundra, de banquise, de glaciers et de fjords du passage du Nord-Est est un voyage en Arctique surprenant. Une expédition entre reliefs volcaniques, déserts polaires et étendues sibériennes, ponctuée de rencontres inoubliables avec les communautés locales et une faune extrêmement riche : ours polaires, morses, phoques, oiseaux marins, renards polaires, lemmings, rennes.

Contempler des paysages polaires

Contempler des paysages polaires

Au-delà du cercle polaire, entre mer de Kara et mer de Laptev, les archipels de Nouvelle-Zemble de la Terre du Nord, ou la terre François-Joseph sont les gardiens de l’océan glacial arctique. Leurs rivages volcaniques et montagneux sculptés par l’érosion sont en partie recouverts de calotte glaciaire et bordés de majestueux glaciers. Aux abords de la Terre du Nord, les icebergs dérivent lentement dans un envoûtant ballet silencieux.

Admirer la biodiversité arctique de l’île Wrangel

Admirer la biodiversité arctique de l’île Wrangel

Elle est située bien au-delà du cercle polaire arctique et pourtant, l’île Wrangel est loin d’afficher les paysages immaculés auxquels on pourrait s’attendre. Épargnée par la glace pendant l'âge glaciaire du quaternaire, elle a conservé une biodiversité exceptionnelle. Ses paysages de toundra abritent plus de 400 espèces et sous-espèces de plantes vasculaires, soit deux fois plus que sur d’autres territoires arctiques comparables. Plus de 100 espèces d’oiseaux migrateurs viennent y nicher, la baleine grise y trouve de quoi se nourrir, la plus grande population de morses du Pacifique, soit quelque 100 000 individus, s’y rassemble… Une richesse classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2004.

Rencontrer le peuple tchouktche

Rencontrer le peuple tchouktche

Les Tchouktches se désignent eux-mêmes sous le nom de Lygoravetlalt : le vrai peuple. Ces habitants de l’Extrême-Orient russe tiennent d’ailleurs à préserver leur unicité malgré une forte acculturation. Éleveurs de rennes dans les terres ou chasseurs-pêcheurs sur les côtés du détroit de Béring, les Tchouktches ont réussi à perpétuer un mode mis à mal par le régime soviétique. Danses folkloriques ou cérémonies chamaniques, ils sont fiers de leurs traditions et les partagent avec plaisir.

Découvrir Tromso, aux portes de l’Arctique

Découvrir Tromso, aux portes de l’Arctique

La petite ville norvégienne de Tromso s’est développée à des latitudes extrêmes, au-delà du cercle polaire arctique. Ancien port de pêche et point de départ des expéditions polaires, elle attire encore aujourd’hui les explorateurs et les scientifiques du monde entier. Haut-lieu de l’observation des aurores boréales et de la recherche universitaire sur les pôles, Tromso abrite un musée polaire conservant de nombreux objets ayant appartenu au norvégien Roald Amundsen, héros de l’exploration de l’Arctique et de l’Antarctique, ainsi qu’une église emblématique à l’architecture futuriste.

Tout savoir sur le Passage du Nord-Est

Le passage du Nord-Est, ou route maritime du Nord, est une voie stratégique pour relier l’Europe au nord de l’Asie. Les premières tentatives pour le franchir remontent au XVIè siècle, et l’épopée de sa traversée est elle aussi marquée par les exploits d’Amundsen...

Une épopée historique et internationale

1553 : À l'initiative de Sébastien Cabot, gouverneur de la Société des marchands aventuriers, une expédition anglaise de trois navires prend le départ vers le nord-est pour rechercher une liaison nouvelle vers la Chine qui permette d'échapper au contrôle du trafic par les Ibériques. Seul le navire commandé par Richard Chancellor, qui atteint la mer Blanche, en réchappe.
1556 : Stephen Burrough, l’ancien pilote du navire commandé par Richard Chancellor, parvient à la Nouvelle-Zemble.
Vers 1550-1597 : Le Hollandais Willem Barents (ou Barentsz) poursuit la recherche et double la Nouvelle-Zemble par le nord.
1725-1741 : Le Danois Vitus Bering, envoyé par le Tsar Pierre le Grand, découvre le détroit entre la Sibérie et l’Amérique, qui porte aujourd’hui son nom.
1873 : L'expédition austro-hongroise au pôle Nord conduite par les explorateurs Julius von Payer et Karl Weyprecht découvre l'archipel qui le baptisent en l'honneur de François-Joseph Ier, empereur d'Autriche-Hongrie.
1879 : Le baron finlandais Adolf Erik Nordenskjöld (1832-1901) découvre le passage du Nord-Est à bord de La Vega, une baleinière de 45 mètres, qui a dû hiverner dix mois avant de traverser le détroit de Béring.
1913-1914 : Boris Andreïevitch Vilkitski (1885-1961) découvre l'actuel archipel de la Terre du Nord, la Severnaïa Zemlia lors d’une reconnaissance hydrographique. D’abord baptisée “Terre de Nicolas II” en hommage au tsar de Russie, elle fut renommée “terre du Nord” en 1928.
1918-1920 : Roald Amundsen, pionnier du passage du Nord-Ouest (1903-1906), et premier homme à atteindre le pôle Sud en décembre 1911, appareille à Oslo le 24 juin 1918 à bord du Maud pour tenter de naviguer de long de la route maritime du Nord. Bloqué par les glaces en septembre, il hiverne pendant vingt-deux longs mois pendant lesquels il se cassera un bras et sera attaqué par un ours, avant d’atteindre Nome, le 27 juillet 1920.
1932 : Le professeur Otto Schmidt mène la première expédition à naviguer sur la route maritime du nord sans hivernage.
1935 : La route maritime du nord est officiellement ouverte au commerce.

Le passage du Nord-Est en chiffres

Située entre 70° et 80° de latitude Nord, longue de 4 500 km et s’étendant entre les mers de Barents, de Kara, de Laptev, de Sibérie orientale et des Tchouktches, la route maritime du Nord ou passage du Nord-Est, est le trajet le plus court entre l’Europe et le nord de l’Asie. Les trajets sont raccourcis de 5 à 7000 km et d'une à deux semaines : jusqu’à 30% de distance et 40% de temps économisés par rapport aux aux autres routes maritimes (passage du Nord-Ouest, canal de Suez, canal de Panama).

Hervé Gastinel, nouveau Président de PONANT

La nomination d’Hervé Gastinel à compter du 29 mars 2021 au poste de Président de PONANT confirme l’ambition de la compagnie de devenir l’acteur leader de son activité de croisière haut de gamme et la référence mondiale en matière de tourisme responsable.


PONANT, filiale d’Artémis depuis 2015, ouvre ainsi un deuxième chapitre de son développement. Au cours des cinq dernières années, la compagnie a significativement changé d’échelle en doublant sa flotte. Elle compte désormais douze navires (bientôt treize) parmi lesquels le voilier historique Le Ponant et Le Commandant Charcot, premier navire d’exploration polaire hybride électrique, propulsé au gaz naturel liquéfié (GNL) au monde, qui sera livré dans quelques mois.


Depuis plus de trente ans, fort d’une certaine idée de la mer, PONANT emmène ses passagers sur les traces des grands explorateurs, vers des destinations d’exception, en poursuivant sa stratégie d’innovation et d’excellence qui lui a permis de faire de sa flotte le symbole de l’art de vivre à la française.


Le fondateur et gérant d’Artémis François Pinault, a déclaré : « Je me réjouis de l’arrivée d’Hervé Gastinel, véritable passionné de navigation qui dispose de toutes les compétences pour transformer cette belle entreprise et pour faciliter la reprise de l’activité. Après une année difficile, les prochains mois seront déterminants pour accélérer le développement de Ponant au cours des exercices à venir ». Il a tenu à saluer « le créateur visionnaire qu’est Jean-Emmanuel Sauvée » qui occupait précédemment le poste de Président de PONANT.


Élevé près de l’eau par une mère bretonne, professeur de philosophie, et un père méditerranéen, ingénieur dans la construction navale, Hervé Gastinel est un authentique passionné de la mer et des bateaux. Ancien élève-officier chef de quart, propriétaire d’un voilier bien connu des circuits de régate et navigateur hauturier confirmé, il a dirigé de 2015 à 2019 le groupe Beneteau, leader mondial des bateaux de plaisance, qu’il a porté de 970 millions d’euros de chiffre d’affaires à plus de 1,3 milliard. Pour le navigateur français Loïck Peyron « Hervé Gastinel est passionné par la mer et les marins mais aussi par l’innovation et le développement durable, deux enjeux essentiels pour le transport maritime de demain. »


Après des études de management à l’ESSEC, de finance à Dauphine et de gestion publique à Sciences Po ainsi qu’à l’ENA, il a réalisé différentes missions à l’inspection générale des Finances avant de devenir conseiller technique auprès du président du Sénat, chargé de l’économie, des finances et des nouvelles technologies.


Rattrapé par une envie « de concret et d’opérationnel », Hervé Gastinel est entré chez Saint Gobain comme directeur du Plan et de la stratégie. Il a dirigé l’entreprise de matériaux de construction Terreal qui possède 25 sites de production dans le monde, avant de rejoindre le groupe Beneteau. Il demeure par ailleurs Senior Advisor du cabinet EIM.


Le président de la Fédération Française de Voile, Nicolas Hénard, dit de lui qu’il est « un énarque particulier, qui a toute la caisse à outils de l’ENA et le pragmatisme du skippeur ». Il apporte aujourd’hui ses compétences de management et de développement international à une entreprise qui le passionne, dans un secteur en pleine transformation.


C’est un beau défi que s’apprête à relever Hervé Gastinel qui conclut : « contribuer à la relance et au développement international de Ponant, dans un secteur en pleine transformation est une formidable perspective. J’ai hâte de rejoindre l’équipe de Ponant, les collaborateurs à bord aussi bien qu’à terre, en France et à l’étranger et de poursuivre la belle aventure entrepreneuriale menée par Jean-Emmanuel Sauvée. »


Ponant soutient l’innovation en faveur des océans

PONANT soutient l’Ocean Pitch Challenge, un concours innovant pour faire émerger et développer des solutions durables pour préserver les océans, organisé par les associations RespectOcean et Sustainable Ocean Alliance.


Comment offrir un tremplin aux concepts les plus prometteurs pour préserver les océans ? C’est la question que se sont posées les associations environnementales RespectOcean et Sustainable Ocean Alliance. Avec ce concours, elles entendent répondre à deux objectifs majeurs :


  • Faire émerger des solutions économiquement viables en faveur de la protection de l’océan et de ses écosystèmes marins et côtiers
  • Former les 10 finalistes à la technique du pitch afin de les accompagner dans le lancement de leur projet

PONANT, acteur engagé pour un tourisme durable, et membre de l’association RespectOcean, s’est associé au projet. « PONANT fondé par des marins désireux de partager leur passion, reste plus que jamais mobilisé pour le respect des océans. Esprit pionnier, engagement pour un tourisme responsable, excellence française … ce concours est l’occasion de partager nos valeurs avec de jeunes talents et d’accélérer l’émergence d’initiatives novatrices. Nous sommes tout à la fois curieux et impatients de découvrir les projets qui vont nous être soumis », déclare Wassim Daoud, Responsable du développement durable et RSE de PONANT, qui fera partie du jury final.


Les trois meilleurs candidats se verront notamment offrir l’organisation d’un webinaire dédié organisé par RespectOcean à destination d’une communauté de plus de 10 000 professionnels, apportant une visibilité maximale à leurs projets. Le grand gagnant sera invité à embarquer sur une croisière PONANT. A cette occasion, une conférence sera organisée à bord afin de présenter le projet aux passagers.


Europe du Nord : notre webconférence en replay

« Europe du Nord : charme authentique et paysages sauvages » : notre webconférence interactive en replay


Partir en croisière en Europe du Nord, c’est aller à la découverte de régions authentiques aux paysages hors du commun, entre falaises vertigineuses, eaux cristallines et végétation luxuriante, et de précieux trésors culturels.


Le temps de cette conférence en ligne, mettez le cap sur les fjords norvégiens renommés dans le monde entier et dont toute la splendeur se révèle depuis la mer, sur les joyaux de la Baltique, mer fascinante avec une histoire chargée de héros, de conquêtes et de faste, ou encore sur les rivages celtiques, terres de magie et de légendes.


Au programme de cette conférence interactive animée par Sarah de Werdt, experte croisières et responsable relation clientèle à bord, et Cécile Manet, guide conférencière à bord des navires PONANT :

  • La découverte d’une destination mythique et fascinante, subtile alliance de charme authentique, d'une nature puissante et de trésors culturels.
  • Un zoom sur nos croisières en Europe du Nord et des explications détaillées sur chaque itinéraire.
  • Une session en direct de questions-réponses avec nos experts.

Revivez ou découvrez notre conférence interactive :


Islande : notre webconférence en replay

« Islande : terre de feu et de glace » : notre webconférence interactive en replay


Partir en croisière en Islande, c’est aller à la rencontre d’une nature indomptable, d’une faune exceptionnelle, et d’un patrimoine culturel unique.


Le temps de cette conférence en ligne, mettez le cap sur ces terres spectaculaires nées de la fureur des volcans et offrant une gamme impressionnante de paysages uniques au monde. Grâce à nos experts, vous découvrirez toutes les merveilles qu’offre cette destination légendaire, à la fois romantique et sauvage.


Au programme de cette conférence interactive animée par Sarah de Werdt, ambassadrice PONANT et responsable relation clientèle à bord, et Robin Petit, responsable des excursions à bord :

  • La découverte d’une destination aux paysages spectaculaires, à la lisière de l’Arctique, abritant une faune exceptionnelle.
  • Un zoom sur nos croisières en Islande et des explications détaillées sur chaque itinéraire : paysages rencontrés, excursions proposées, possibilité d’observation de la faune et de sorties en Zodiacs.
  • Une session en direct de questions-réponses avec nos experts.

Revivez ou découvrez notre conférence interactive :